La problématique des violences conjugales / intrafamiliales

« Les violences dans les relations intimes sont un ensemble de comportements, d’actes, d’attitudes de l’un des partenaires ou ex-partenaires qui vise à contrôler et à dominer l’autre.»

Elles comprennent les agressions, les menaces ou les contraintes verbales, physiques, sexuelles, économiques, répétées ou amenées à se répéter, portant atteinte à l’intégrité de l’autre et même à son intégration socioprofessionnelle. Ces violences affectent aussi l’entourage de la victime et de l’agresseur, notamment les autres membres de la famille, dont les enfants.

Le terme « femme battue » ne fait pas état de l’ensemble des violences entre partenaires. Il attire l’attention sur la violence physique seulement alors que c’est, pourtant, la violence psychologique qui est la plus courante. En termes de fréquences, on retrouve premièrement la violence verbale (41,5%), ensuite les intimidations (22%) et finalement la violence physique (15%). »
(Inspiré du site internet Amnesty International, de lInstitut pour l’Égalité des Femmes et des Hommes et du colloque « Les violences faites aux femmes » du 26/02/2019)

La violence intrafamiliale est celle qui s’exerce dans les couples / familles à l’égard d’un ou plusieurs de ses membres et qui résulte d’actes ou attitudes visant à contrôler et à dominer.

Ces violences répétitives portent atteinte à l’intégrité et à l’autonomie des victimes et les précarisent.

On parle d’un phénomène cyclique. 

le cycle de la violence
Retour en haut